Quelle est la différence entre Docker et Kubernetes?

Comparons Docker et Kubernetes pour voir où ces deux se comparent.


Nous parlerons également de certaines des alternatives aux outils d’orchestration autres que Kubernetes. Nous allons approfondir la comparaison entre Docker Swarm et Kubernetes en détail.

Docker Vs Kubernetes

Qu’est-ce que Docker?

Il peut sembler à un œil immature que le développement d’une application consiste à écrire un code fort. Mais le véritable défi réside dans la gestion de plusieurs langages, le travail sur différents frameworks et la gestion des interfaces perturbées entre les outils. Le Docker vient à la rescousse ici!

C’est un moyen qui aide les utilisateurs à maîtriser l’application pendant le développement et l’exécution. Il atténue les problèmes rencontrés au cours de ces étapes. Il permet également de mieux comprendre comment l’application doit être exposée au réseau, gère l’utilisation du stockage et de la mémoire et gère également les autorisations d’accès en dehors de l’application..

Pour résumer, c’est un moyen de fournir un environnement cohérent sur tout hôte compatible OS (Linux ou Windows).

Fonctions Docker

  • Configuration facile et rapide – Les codes peuvent être déployés en moins de temps avec un minimum d’efforts
  • Augmente la productivité – Il réduit les ressources et est également utile dans le déploiement rapide d’applications.
  • Isolement des applications: les dockers utilisent les conteneurs pour exécuter les applications. Ces conteneurs assurent l’isolement de ces applications.
  • Gestion de la sécurité

De nombreuses applications s’exécutent sur Docker.

Composant exécuté dans Docker

Qu’est-ce qu’un Kubernetes (ou K8s)?

Kubernetes est un outil de gestion de conteneurs qui automatise le déploiement.

Il s’agit d’une plate-forme portable open source conçue par Google et désormais gérée par une fondation informatique native du cloud. Il aide à mettre à jour les applications de manière plus simple et plus rapide sans aucun temps d’arrêt. Il gère le travail de planification des conteneurs sur le cluster et gère également la charge de travail.

Kubernetes a deux autres noms – “k8s” et “Kube”.

Cette plate-forme d’orchestration automatise de nombreux processus manuels, tels que le déploiement, la gestion et la mise à l’échelle des applications dans le conteneur.

Fonctionnalités de Kubernetes

  • Automatise les processus manuels – Il suffit de décrire l’état souhaité à l’aide de Kubernetes, et il changera le changement existant en celui souhaité.
  • Équilibrage de charge – Kubernetes est bon en équilibrage de charge au cas où il y aurait plus de trafic vers le conteneur. Il distribue le trafic réseau et maintient le déploiement stable.
  • Auto-guérison – C’est l’une des meilleures fonctionnalités de Kube. Il redémarre les conteneurs en échec, les remplace et tue également celui qui ne répond pas au modèle défini par l’utilisateur.
  • Orchestration du stockage – Les utilisateurs peuvent monter automatiquement un système de stockage de leur choix à l’aide de Kubernetes.

Docker VS Kubernetes

Docker et Kubernetes sont des technologies différentes.

Il est donc quelque peu injuste de comparer ces deux ou de se demander laquelle devrait être prioritaire. Ces deux-là ne sont pas des rivaux directs. Ils sont liés, cependant! Docker est un plate-forme de conteneur, tandis que Kubernetes est un orchestrateur de conteneurs pour les plates-formes de conteneurisation comme Docker.

Comprenons cela en détail avec l’image ci-dessous.

Docker Vs K8s

Cela illustre que Docker et Kubernetes vont de pair et fonctionnent en parallèle.

Docker est utilisé pour isoler votre application dans des conteneurs tandis que Kubernetes est un outil de planification / orchestration de conteneur et utilisé pour déployer et faire évoluer votre application en gérant plusieurs conteneurs déployés sur plusieurs machines hôtes.

Docker et Kubernetes

Examinons certaines des similitudes entre Docker et Kubernetes.

  • Les deux sont attirés par une architecture basée sur les microservices.
  • Ils sont principalement écrits en Go, ce qui leur permet d’être expédiés sous forme de binaires légers.
  • Les deux utilisent des fichiers YAML, et ces fichiers sont facilement lisibles par l’homme.

Préférence pour Docker et Kubernetes

Si nous examinons une application d’un point de vue théorique, elle sera fluide et sans tracas. Les vrais défis ne peuvent être vus qu’après la mise en œuvre pratique. Les points qui doivent être pris en considération pour un résultat positif de toute demande sont énoncés ici:

  • Si cette technologie est économique?
  • Fournit-il une croissance dans les affaires?
  • Aidera-t-il à réduire les temps d’arrêt?
  • Sera-t-il utile pour économiser les ressources?
  • Cela évitera-t-il des erreurs humaines involontaires?
  • Augmentera-t-il la puissance de calcul?

DockPlane

Ensuite, hors Docker ou Kubernetes, nous devons choisir l’un ou l’autre en fonction du cas d’utilisation.

Quand choisir Docker?

Si votre cas d’utilisation adopte une architecture basée sur les microservices, vous devez utiliser des conteneurs Docker pour chaque microservice. Le meilleur cas d’utilisation de la plateforme de conteneurisation en tant que Docker est pour l’architecture de microservice.

Quand choisir Kubernetes?

Kubernetes est une technologie en évolution très rapide en raison de la fonctionnalité de sa plate-forme open source. Chaque organisation fournit ses plugins en termes de différents services comme la mise en réseau. L’utilisation de ces plugins, en particulier dans l’environnement de production, peut entraîner un risque élevé pour la sécurité.

Donc, pour protéger l’aspect sécurité, il est suggéré d’utiliser une solution hébergée solide basée sur le cloud.

Si vous n’avez pas une connaissance approfondie du système, les choses peuvent facilement tomber en panne. Alors, faites votre choix judicieusement.

Quand utiliser quoi

Docker vs. Kubernetes basé sur le cas d’utilisation

Ce qui est bon à quoi?
Docker: Docker est préférable lorsqu’un utilisateur a une application complexe qui nécessite tout l’emballage d’un package et la configuration dans un conteneur portable.Kubernetes: Kubernetes est bon quand vous devez vous assurer que votre application fonctionne comme il se doit. Dans le cas où un conteneur ne répond pas ou tombe en panne, il devrait s’auto-réparer et ainsi démarrer un nouveau conteneur.
Quand utiliser quoi?
Docker: il peut être utilisé dans n’importe lequel de ces cas:
  • Si une application convient bien aux conteneurs
  • Si l’application ne nécessite pas une partie ou une grande partie d’une interface graphique et si l’application doit être déployée de manière cohérente.
Kubernetes: Il peut être utilisé pour le cas mentionné ci-dessous:
  • Lorsqu’une organisation n’est pas engagée envers un seul fournisseur de cloud, l’utilisation de Kube est le choix le plus intelligent. La raison en est que cela fonctionne de la même manière sur tous les systèmes. C’est pourquoi on l’appelle un fournisseur indépendant.

Depuis, il est clair que les deux technologies vont de pair et fonctionnent après chacune. Alors, qu’est-ce qui fait penser aux gens qu’il y a une concurrence possible entre Docker et Kubernetes? La raison derrière cela est Docker Swarm. Docker swarm est également l’un des outils d’orchestration de conteneurs fournis par Docker Inc, et l’industrie compare donc Docker avec Kubernetes.

Alternatives à Kubernetes?

Voici quelques-uns des outils d’orchestration qui peuvent être prouvés comme de belles alternatives à Kubernetes.

  • Docker Swarm
  • Open Shift
  • Mesos
  • Propriétaire de ranch
  • Amazon ECS
  • Marathon Apache
  • Nomade
  • Kontena
  • Minikube

Part en pourcentage du marché

Après Kubernetes et OpenShift, Docker Swarm est plus populaire dans l’industrie. Discutons de Docker Swarm et analysons en quoi elle est différente et où elle se situe par rapport à Kubernetes.

Qu’est-ce que Docker Swarm?

Il s’agit d’un outil d’orchestration de conteneurs interne développé par Docker pour jouer avec les conteneurs s’exécutant sur l’environnement Docker. Il est utilisé pour le clustering et la planification. Il permet de gérer plusieurs conteneurs qui sont déployés sur plusieurs machines hôtes. Il utilise l’API Docker standard et la mise en réseau, ce qui facilite son intégration dans n’importe quel environnement Docker.

Principe de fonctionnement de Docker Swarm

  • Rétrocompatibilité
  • Sécurisé par défaut avec des certificats
  • Architecture résiliente et à point de défaillance unique
  • Simple mais dynamique avec une expérience utilisateur «tout fonctionne»

Kubernetes vs Docker Swarm

Ces deux outils d’orchestration offrent une grande partie des fonctionnalités similaires. La seule différence réside dans leurs façons fondamentales de faire fonctionner les deux. Le tableau ci-dessous capture la meilleure image de comparaison.

KubernetesDocker Swarm
Déploiement: les applications peuvent être déployées à l’aide d’une combinaison de déploiements, de modules et de services / micro-services.Déploiement: les applications peuvent être déployées en tant que services / micro-services dans un cluster Swarm. Un fichier YAML peut être utilisé pour indiquer un multi-conteneur. De plus, Docker Compose peut déployer l’application.
Installation: c’est manuel dans Kube. Cela nécessite une bonne planification pour rendre le Kube opérationnel. Les instructions d’installation peuvent différer d’un système d’exploitation à l’autre et d’un fournisseur à l’autre.Installation: L’installation est encore plus simple dans Docker Swarm que dans Kubernetes. Avec Docker, un seul ensemble d’outils est nécessaire pour apprendre à s’appuyer sur l’environnement et la configuration.
Fonctionnement: La connaissance de CLI (interface de ligne de commande) est nécessaire pour exécuter Kubernetes au-dessus de Docker. Pour naviguer dans une structure, il faut avoir une compréhension de Docker CLI. Ensuite, la connaissance de l’infrastructure linguistique commune à exécuter pour ces programmes.Fonctionnement: Comme indiqué précédemment, Docker Swarm est un outil de Docker. Ainsi, pour naviguer dans une structure, le même langage commun est utilisé. Cela améliore la vitesse de cet outil et offre une variabilité. Par conséquent, Docker obtient un avantage d’utilisation considérable.
Journalisation: lorsque les services sont déployés au sein du cluster, par exemple Elasticsearch / Kibana (ELK), Kubernetes prend en charge plusieurs versions de surveillance et de journalisation.Journalisation: dans le cas de Docker Swarm, seule la surveillance est prise en charge, c’est-à-dire avec les applications tierces. Il est donc conseillé, à des fins de surveillance, Docker doit être utilisé avec Reimann.
Mise à l’échelle: pour les systèmes distribués, Kube est un framework tout-en-un. C’est un système complexe. Il offre de solides garanties sur l’état du cluster et un ensemble unifié d’API. Ceci, à son tour, ralentit le déploiement du conteneur et la mise à l’échelle.Évolutivité: contrairement à Kubernetes, la vitesse de Docker Swarm pour déployer les conteneurs est beaucoup plus rapide. En conséquence, la mise à l’échelle à la demande peut voir des temps de réaction rapides.
Mise en réseau: Pour Kube, le réseau est plat. Il permet à tous les pods de communiquer entre eux. Dans Kubernetes, deux CIDR sont requis dans un modèle – l’un pour obtenir une adresse IP et l’autre pour les services.Mise en réseau: dans Docker Swarm, les utilisateurs ont la possibilité de crypter eux-mêmes le trafic de données des conteneurs lors de la création d’un réseau de superposition.

Conclusion

Nous avons discuté en détail de Docker et de Kubernetes et avons découvert que ce n’était pas Docker, mais plutôt le Docker Swarm qui est un concurrent de Kubernetes. Nous avons également résumé que Kubernetes domine Docker Swarm et a le dessus. Si vous êtes intéressé à apprendre en profondeur, alors je suggérerais ceci Cours de maîtrise Docker.

MOTS CLÉS:

  • Docker

Jeffrey Wilson Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
follow me
    Like this post? Please share to your friends:
    Adblock
    detector
    map