Docker vs Virtual Machine – Comprendre les différences

L’une des questions fréquemment posées à propos de Docker est de savoir en quoi elle diffère de la VM (machine virtuelle).


En ce qui concerne l’infrastructure cloud, la machine virtuelle a été la norme de référence pour bon nombre de ses avantages. Cependant, que se passerait-il si vous aviez une alternative à une machine virtuelle qui était plus légère, économique et évolutive. C’est précisément ce qu’est Docker.

Docker est une technologie basée sur des conteneurs qui vous permet de développer des applications distribuées. Dans cet article de blog, je vais expliquer les différences entre les machines virtuelles et les conteneurs Docker.

Qu’est-ce qu’une machine virtuelle?

Une machine virtuelle est un système qui agit exactement comme un ordinateur.

En termes simples, il permet d’exécuter ce qui semble être sur de nombreux ordinateurs distincts sur du matériel, c’est-à-dire un ordinateur. Chaque machine virtuelle nécessite son système d’exploitation sous-jacent, puis le matériel est virtualisé.

Qu’est-ce que Docker?

Docker est un outil qui utilise des conteneurs pour faciliter la création, le déploiement et l’exécution d’applications. Il lie l’application et ses dépendances à l’intérieur d’un conteneur.

Docker d’apprentissage est facile!

Docker vs VM

Je vais maintenant vous expliquer les différences importantes entre les conteneurs Docker et les machines virtuelles. Eh bien, les différences importantes sont la prise en charge du système d’exploitation, la sécurité, la portabilité et les performances.

Voyons donc chacun de ces termes un par un.

Prise en charge du système d’exploitation

Traditionnel vs nouvelle génération

La prise en charge du système d’exploitation de la machine virtuelle et du conteneur Docker est très différente. Sur l’image ci-dessus, vous pouvez voir que chaque machine virtuelle a son système d’exploitation invité au-dessus du système d’exploitation hôte, ce qui alourdit les machines virtuelles. D’un autre côté, les conteneurs Docker partagent le système d’exploitation hôte, et c’est pourquoi ils sont légers.

Le partage du système d’exploitation hôte entre les conteneurs les rend très légers et les aide à démarrer en quelques secondes. Par conséquent, la surcharge pour gérer le système de conteneur est très faible par rapport à celle des machines virtuelles.

Les conteneurs Docker sont adaptés aux situations où vous souhaitez exécuter plusieurs applications sur un seul noyau de système d’exploitation. Mais si vous avez des applications ou des serveurs qui doivent s’exécuter sur différentes versions de système d’exploitation, des machines virtuelles sont requises.

Sécurité

La machine virtuelle ne partage pas de système d’exploitation et l’isolation du noyau hôte est forte. Par conséquent, ils sont plus sûrs que les conteneurs. Un conteneur présente de nombreux risques de sécurité et vulnérabilités car les conteneurs ont un noyau hôte partagé.

De plus, comme les ressources docker sont partagées et non à espace de noms, un attaquant peut exploiter tous les conteneurs d’un cluster s’il a accès à un seul conteneur. Dans une machine virtuelle, vous n’avez pas accès directement aux ressources, et l’hyperviseur est là pour restreindre l’utilisation des ressources dans une machine virtuelle.

Portabilité

Les conteneurs Docker sont facilement portables car ils n’ont pas de systèmes d’exploitation séparés. Un conteneur peut être porté sur un autre système d’exploitation et peut démarrer immédiatement. D’un autre côté, les machines virtuelles ont un système d’exploitation séparé, donc le portage d’une machine virtuelle est difficile par rapport aux conteneurs, et cela prend également beaucoup de temps pour porter une machine virtuelle en raison de sa taille.

À des fins de développement où les applications doivent être développées et testées sur différentes plates-formes, les conteneurs Docker sont le choix idéal.

Performance

Comparer des machines virtuelles et des conteneurs Docker ne serait pas juste car ils sont tous deux utilisés à des fins différentes. Mais l’architecture légère de docker et sa fonctionnalité moins gourmande en ressources en font un meilleur choix qu’une machine virtuelle. En conséquence, dont les conteneurs peuvent démarrer très rapidement par rapport à celui des machines virtuelles, et l’utilisation des ressources varie en fonction de la charge ou du trafic qu’il contient.

Contrairement au cas des machines virtuelles, il n’est pas nécessaire d’allouer de façon permanente des ressources aux conteneurs. La mise à l’échelle et la duplication des conteneurs est également une tâche facile par rapport à celle des machines virtuelles, car il n’est pas nécessaire d’y installer un système d’exploitation.

Conclusion

Voici un tableau qui conclut sur une machine virtuelle et les différences de conteneur Docker.

Machine virtuelleDocker Container
Isolation des processus au niveau matérielIsolation des processus au niveau du système d’exploitation
Chaque machine virtuelle a un système d’exploitation distinctChaque conteneur peut partager le système d’exploitation
Bottes en quelques minutesBottes en quelques secondes
Les machines virtuelles sont de quelques GoLes conteneurs sont légers (Ko / Mo)
Les machines virtuelles prêtes à l’emploi sont difficiles à trouverLes conteneurs Docker pré-construits sont facilement disponibles
Les machines virtuelles peuvent facilement migrer vers un nouvel hôteLes conteneurs sont détruits et recréés plutôt que de se déplacer
La création de VM prend un temps relativement plus longLes conteneurs peuvent être créés en quelques secondes
Plus d’utilisation des ressourcesMoins d’utilisation des ressources

MOTS CLÉS:

  • Docker

Jeffrey Wilson Administrator
Sorry! The Author has not filled his profile.
follow me
    Like this post? Please share to your friends:
    Adblock
    detector
    map